le Syndrome de la Page Blanche

« L’homme qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres. »
Confucius

Vous connaissez le Syndrome de la Page Blanche ?

→ Cette peur soudaine de paraître ridicule, de voir l’assemblage de ses mots incompréhensibles ou encore pire, ennuyeux ! C’est le mal qui m’envahie aujourd’hui. Trop d’idées me viennes à la fois – elles se bousculent, s’entre choc dans mon cerveau. C’est alors que je décide de taper « Syndrome de la Page Blanche » dans Google pour trouver une raison et si possible un remède à ce mal si connu des écrivains en herbe et autre …

Premier lien, une définition des plus barbante trouvée sur Wikipédia :

Le Blocage de l’Écrivain (parfois appelé Syndrome de la Page Blanche) désigne la difficulté parfois rencontrée pour trouver l’inspiration et la créativité au moment d’entamer ou de continuer une œuvre. Ce phénomène peut être dû à la volonté tellement grande de faire une œuvre parfaite, que toute idée qui vient à l’esprit de l’auteur lui paraît systématiquement mauvaise, de telle sorte qu’il devient impossible pour lui de débuter ou de compléter son œuvre. […]

Bla, bla, bla : la seule chose dont je suis sur maintenant, c’est que je suis dans la M**** jusqu’au cou. Second lien, le témoignage d’un Blogueur (voila qui risque d’être plus intéressant) :

[…] J’ai trouvé ma solution, ma clé, mon débloquant, et il est très simple : c’est d’écrire ! Ça peut paraître bête et paradoxal (ben oui, vous ne savez pas quoi écrire, et on vous demande d’écrire pour y arriver !), et pourtant, ça marche bel et bien. c’est en écrivant qu’on lutte contre cette maladie. Mot après mot. Les premières phrases sont difficile, laborieuses, et on n’a qu’une envie, arrêter cette mascarade… mais après ô magie ! Elles viennent plus facilement, en réfléchissant moins, plus naturellement… et de fil en aiguille, la pelote se déroule toute seule, les doigts se délient, la page se remplit, et on y arrive […]

Ni une, ni deux, je me lance : et voila comment est naît cet article. Je voudrais donc dire Un Grand Merci au rédacteur du blog « Les péripéties d’un livre – De la genèse à la publication » (Je vous aurais bien dit d’aller lire son blog mais il semble qu’il n’ait plus donné signe de vie depuis 2006). En espérant ne pas finir comme Lui

Et toi, tu fais quoi quand tu manques d’inspiration devant ta feuille ?

Bonne journée,
Malvina

Laisser un commentaire