L’ouverture de la chasse

« Le pire diable chasse le moindre. »
Marguerite de Navarre

Dimanche 24 septembre 2017

Direction la plage,
en cette belle journée ensoleillé,
du début de l’automne,
j’observe la nature à travers la vitre passager.

Mon regard se porte sur la route,
oh non un animal qui a eu la mauvaise idée de traverser,
triste je choisi de regarder les champs,
un beau lièvre y court.

Je retrouve mon sourire,
la nature est belle.

Mon regard se porte un peu plus loin,
des gilets oranges et jaunes,
mon esprit met 1 seconde à comprendre,
des chasseurs.

Et je cris dans l’habitacle,
Plus vite lapin cours.

Le monde n’est pas cruel,
c’est l’être humain qui est odieux,
saccager la planète,
celle qui lui a donné la vie.

Je ne comprend pas se besoin de tuer,
et à celui qui me dit qu’il faut réguler,
ce ne serait pas le cas,
si on ne détruisait pas l’habitat naturel.

L’arrivé à la plage,
m’a permis de retrouver mon calme.

Méditer,
assise dans le sable,
les yeux rivés sur l’eau,
les oreilles bercées par le bruit des vagues.

Le partage continue,
chaque être humain est bienveillant,
il faut juste montrer le chemin,
à celui qui se serait égaré.

Bonne journée,
Malvina

Laisser un commentaire